• Quoi de neuf dans nos écoles ?

L’école secondaire Leblanc, une recette gagnante !

L’école secondaire Leblanc a été citée à titre d’exemple à suivre par les médias au cours des dernières semaines. En effet, la réputation de l’école secondaire Leblanc n’est plus à faire. Grâce au travail de gens passionnés qui misent d’abord sur la réussite des élèves, cette école est aujourd’hui reconnue comme étant performante, humaine et efficace. Elle offre un service d’enseignement aux élèves de la 1re à la 5e secondaire demeurant dans les quartiers lavallois de l’Est, de Saint-Vincent-de-Paul et de Duvernay. Voici donc l’histoire d’une école secondaire publique qui a mis en place tous les ingrédients nécessaires afin d’offrir la recette gagnante à ses élèves.

Tout a commencé avec une question fort simple : comment aider nos élèves ? De quelle façon devons-nous nous y prendre ? Pour ce faire, une équipe multidisciplinaire s’est penchée sur la question et s’est intéressée à chacun des élèves afin de répondre à leurs besoins tout en respectant leur individualité. Elle a également analysé les données statistiques pour faire ressortir les évidences sur ce qui pouvait être fait autrement.

Par cette réflexion, l’école Leblanc a mis en place des stratégies dont l’efficacité a été validée par la recherche afin de soutenir et d’aider les élèves à atteindre leur plein potentiel. D’ailleurs, le dossier de chaque élève, ayant des besoins particuliers, est étudié et analysé dans le but de lui offrir un soutien optimal. Pour les différents intervenants, ces chiffres sont précieux dans leur travail, leur permettant même de propulser leurs interventions à autre niveau.

Il y a les données, mais il y a aussi l’innovation. Cette dernière est également au cœur des changements vécus à l’école Leblanc. Elle permet de faire les choses différemment et d’apporter de nouvelles idées. L’école croit d’ailleurs en l’intelligence collective. Travailler ensemble pour aller plus loin. Une pratique, qui d’ailleurs, est fortement encouragée par la Commission scolaire de Laval afin de mettre en place des projets et des pratiques mettant de l’avant l’innovation sous toutes ses formes.

Une collaboration sans borne
La clé du succès repose également sur le travail collaboratif entre différents acteurs : l’équipe-école, les professionnels de la commission scolaire, la direction, les parents et la communauté. Un travail concerté qui a porté ses fruits ; travailler ensemble pour soutenir les élèves. Les enseignants se concertent entre eux, mais se tournent aussi vers les autres écoles, les conseillers pédagogiques et les services de la commission scolaire afin de déterminer les meilleures stratégies d’enseignement. En voici quelques exemples.

• Stéphane Canuel, enseignant en sciences, parcourt les écoles primaires de l’aire desserte de l’école Leblanc afin d’aller à la rencontre d’élèves de 5e année. Il offre des ateliers en classe afin que ses futurs élèves puissent avoir un premier contact avec le monde du secondaire. D’ailleurs, ils le retrouvent comme tuteur en première secondaire. Une belle façon de faciliter le passage entre le primaire et le secondaire.

• Gabriel Arbour, enseignant en sciences, et Annie Levesque, enseignante en adaptation scolaire, s’occupent du magasin La Fourmi verte. Ce magasin offre une occasion de stage pour les élèves issus des classes d’intégration. Des élèves du régulier participent également à ce projet. Ces jeunes s’occupent du café étudiant qui propose de légendaires smoothies santé en plus de récupérer du matériel scolaire et des tenues vestimentaires et à vendre ces produits aux élèves, aux parents et au personnel de l’école. Un beau projet de collaboration et de coopération.

• Jerry-Lee, Larry et Ricky, enseignants, sont responsables du projet de basketball, les Titans, une source de fierté pour les élèves qui a permis de développer leur sentiment d’appartenance envers l’école. C’est plus qu’une équipe, c’est également des cours à tous les niveaux. Ces enseignants qui s’occupent de ce programme travaillent ensemble, en collaboration, mais ils travaillent également avec le milieu et avec des partenaires, tels que Sports Laval ou l’Association de basketball de Saint-François.

• Nathalie Germain, technicienne en éducation spécialisée, a mis en place plusieurs projets liés à la santé et aux saines habitudes de vie comme le premier Défi Pierre Lavoie et le programme Bien dans sa tête, bien dans sa peau. Par l’entremise de ce dernier, elle organise des ateliers sur différents sujets (bien-être physique et psychologique) directement dans les classes. Par exemple, un atelier a été organisé en lien avec le cours de français où les élèves devaient écrire un Slam (poésie orale) selon un sujet choisi.

• Catherine Gravel, enseignante en adaptation scolaire, étudie les dossiers de chacun des nouveaux élèves de l’école qui ont des besoins particuliers ou des aides pédagogiques. Elle dresse ainsi un portrait des élèves et elle transmet un rapport aux enseignants concernés. De cette façon, ils peuvent mettre tout en place pour offrir un maximum de soutien et d’aide aux élèves afin qu’ils puissent développer leur plein potentiel.

Une équipe hors du commun
L’équipe de Leblanc est engagée dans son milieu et auprès de ses élèves. Elle a à cœur la réussite de ces élèves. En faisant les choses autrement, l’équipe-école sort des sentiers battus et se démarque.

D’ailleurs, les chiffres parlent d’eux-mêmes. Grâce aux nouvelles mesures mises en place, en 4 ans, le taux de décrochage a diminué de 8 %. Aujourd’hui, il se situe à 14,1 %. Malgré l’augmentation continue du nombre d’élèves, le taux de décrochage est en constante diminution ce qui vient confirmer la réussite des actions proposées aux élèves de cette école.

L’école secondaire Leblanc est un bel exemple à suivre. Elle représente une source d’inspiration.

Pour en savoir plus sur les programmes et les projets de cette école, visitez le SecondaireLaval.com.

Galerie photos